Partager :

Interview Jeunes Pousses : GRANABIO

24/11/2021

Créée il y a trois ans, la Jeune Pousse Granabio commercialise des desserts végétaux. Laurent Vondra, son fondateur, nous présennte ses engagements en matière de RSE et sa marque.

 

Pourriez vous brièvement présenter votre entreprise Granabio et sa marque “la manufacture végétale ?

J'ai créé Granabio parce que j’avais envie de faire bouger les choses et de végétaliser davantage l’alimentation. Mon but est de changer les habitudes alimentaires en consommant moins de protéines animales, et plus de protéines végétales

J'ai d’abord créé toutes les recettes et fait les essais. J’ai ensuite pu rencontrer mes premiers acheteurs et la production a commencé rapidement. Aujourd’hui, nous sommes une équipe de 7 personnes et nous vendons 200 000 kilos de produits par an. Nous avons la chance d’être bien distribués dans plusieurs magasins comme Biocoop, SoBio, Le marché de Léopold, le Grand Panier Bio ou le Comptoir de la Bio. 

 

Avez-vous rencontré des difficultés du fait de vos engagements ? 

Oui, effectivement, j’ai rencontré des difficultés à me développer. Nous avons plusieurs problématiques, notamment celle de la commercialisation de produits végétaux. C’est innovant et de nombreuses personnes ont des clichés sur nos desserts. Beaucoup ne veulent même pas goûter. C’est à nous de trouver le moyen de les inciter à goûter et surtout de fidéliser notre clientèle.

 

Quel(s) bénéfice(s) tirez-vous du programme Jeune Pousse du Synabio ?

Je retiens surtout le partage et l’échange avec d’autres jeunes entreprises, comme moi. Grâce à ce programme, on se sent compris et représenté en tant que jeune pousse. Nous ne sommes pas seuls face à nos questionnements ou à nos difficultés. Nous sommes épaulés en cas de coup durs et nous avons des interlocuteurs sur des problématiques diverses. 

 

Comment choisissez-vous vos recettes ?

Nous avons plusieurs critères. Une grande part est l’instinct : on a envie de travailler telle ou telle recette en fonction du goût. Le côté marketing est important également car nous devons établir une recette qui plaira à notre cible d’acheteurs.

Nous aimons aussi travailler sur des produits innovants. Par exemple, la recette petit épeautre-lentille jaune peut surprendre pour un dessert. Le consommateur est par nature ambivalent et c’est plus compliqué de l’attirer avec ce type de recette mais c’est notre défi !

Partager :