Partager :

Portrait d'adhérent Jeune pousse : Keïal La Bio : Peut-on sortir du cadre ?

16/01/2017

Keïal est une marque de Graines, Farines et Flocons tous certifiés Bio et Sans Gluten

La génération de Mai 68 et leurs successeurs ont réussi à relever un défi fou : Démocratiser la consommation Bio en France. Nous sommes en 2016 et une autre révolution toute aussi profonde est en marche, portée cette fois-ci par la génération Y : La révolution des codes et des modèles.

Un sachet de farine bio doit-il obligatoirement être blanc uni avec une étiquette verte pour apporter l’assurance de son « caractère santé » ? Nous ne le pensons pas.

Les sachets KEIAL sont de toutes les couleurs, ils affichent des pictogrammes, chaque farine à son petit nom « la gourmande » « l’introuvable » « la fabuleuse »,… Nous pensons que la crédibilité vient avant tout de la clarté des informations plus que de l’austérité du packaging. A l’image de Biocoop Dada qui a troqué les étagères en bois contre un mobilier design, il ne faut pas avoir peur de cette nouvelle esthétique, qui faute d’être rassurante est enthousiasmante.

La vente en ligne aux particuliers est-elle une entorse aux partenariats conclus avec les grossistes et les détaillants? Nous ne le pensons pas.

En vendant directement aux particuliers, la marque créé de la valeur pour toutes les parties. Le site génère plusieurs milliers de visites par mois grâce à son rapport privilégié avec les clients finaux.

Ces mêmes clients trouvent aussi sur le site la boutique physique la plus proche de chez eux. Ils achètent les produit en rayon parce qu’ils les connaissent déjà, voir parce qu’ils les ont déjà achetés sur notre site.

Le web permet aux jeunes pousses de démontrer aux distributeurs que leur produit a une pertinence sur le marché et finalement de réduire leur risque lors du référencement.

L’avenir de la distribution bio passe résolument, à mon avis, par une complémentarité de plus en plus forte entre les canaux, qui sont dans tous les cas décloisonnés dans le quotidien des consommateurs.

Peut-on rire avec (ou « de ») ses propres clients ? Nous le pensons, oui !

Apres que les publicitaires aient monologués dans les années 60 et que les marketeurs aient écoutés silencieusement dans les années 80, les marques doivent maintenant apprendre à dialoguer -en temps réel- avec leurs consommateurs.

Chez KEIAL ce dialogue est initié par l’humour : Nous ironisons sur le sans gluten -qui est pourtant au cœur de notre marque- dans nos videos Youtube, nous offrons des magnets symbolisant un épi de blé à côté de la mention « ceci ne contient pas de gluten » (avis à ceux qui ont la référence ;). Cela suscite des réactions, des rires, des questions. De tout cela nait le dialogue direct et sans filtre avec le consommateur dont beaucoup de marques ont encore peur. Tous craignent qu’en sortant du cadre leur image de marque soit mise à mal.

C’est peut-être le cas.

Et peut-être que l’avenir de la Bio est hors du cadre.

Revisiter totalement nos codes sans concessions est aujourd’hui un devoir si nous souhaitons que la bio ne soit pas l’affaire de quelques habitués de magasins spécialisés, mais bien un mouvement de fonds, déjà entamé, qui deviendra à terme la nouvelle manière de consommer.

Comme pour les précurseurs de la bio en 68 il faut aujourd’hui s’interdire d’interdire.


Ces liens pourraient vous intéresser...
Partager :