Partager :

L'objectif de 20% de bio en restauration collective acté par la loi

30/10/2018

Après d'âpres discussions entre députés et sénateurs et après son adoption par l'Assemblée nationale le 2 octobre, la loi dite "des Etats généraux de l'alimentation" a subi une importante censure du Conseil constitutionnel.

Le juges ont notamment censuré les articles suivants au motif qu'il s'agissait de "cavaliers législatifs"  : 

  • la remise au Parlement d’un rapport du Gouvernement sur l'opportunité de mettre en place une prestation pour services environnementaux ;
  • l’interdiction de l'utilisation de dénominations associées aux produits d'origine animale dans la promotion de produits d'origine végétale; 
  • l’obligation d’information lors de la vente en ligne de produits alimentaires  ;
  • la protection de l’appellation « Clairette de Die »  ;
  • la protection de l’utilisation de la dénomination « équitable »  ;
  • la présence des représentants d'associations de protection de l'environnement aux comités nationaux de l'institut national de l'origine et de la qualité ;
  • l’extension au champ agroalimentaire des objectifs de la politique de développement et de solidarité internationale.

En revanche, les mesures relatives au relèvement du seuil de revente à perte et à l'encadrement des promotions sont maintenues. 

Le texte fixe également deux objectifs ambitieux pour la bio d'ici 2022 : 15% de la SAU en bio et 20% de bio en restauration collective.

La loi a été promulguée le 1er novembre.

 


Evénements en lien avec cet article

La Bio dans les étoiles 2019

vendredi 5 avril 2019

Annonay 

le 5 avril, la fondation Ekibio vous propose son événement annuel à Annonay : La bio dans les étoiles
Au programme cette année, une journée de conférences et ateliers sur le thème de la transition alimentaire dans les cantines. Un nouveau format pour mettre en relation les différents acteurs locaux afin que les choses bougent vraiment ! Particuliers, professionnels, élus, vous êtes attendus nombreux

Partager :