Partager :

Un réseau dynamique

Le SYNABIO rassemble aujourd’hui plus de 160 entreprises de la bio, transformateurs et distributeurs spécialisés.

Notre réseau connaît une croissance régulière depuis 4 ans. En 2015, le chiffre d'affaire cumulé de nos adhérents est estimé à 2,4 milliards d’euros.

Ces entreprises sont majoritairement des PME de la bio : la moitié d’entre elles font moins de 10 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel et 20% de nos adhérents ont un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros.

La première transformation et la seconde transformation sont majoritairement représentées au SYNABIO.

Les distributeurs (grossistes et enseignes bio) font aussi partie de notre réseau d’adhérents.:Le Synabio  est ainsi représentatif du large panel des métiers de l’agroalimentaire bio, de la matière première au produit fini.

Diverses par la nature de leurs activités, ces entreprises ont en commun la volonté de s’impliquer dans la construction de la bio et dans l’avenir du label.

 

Paroles d'adhérent: Maïa Hervé, PDG de Jean Hervé

« Le SYNABIO apporte une expertise sur la règlementation bio qui peut être utile pour savoir ce que l’on peut mettre ou non dans les produits. Mais, pour la société JEAN HERVE, où de toute façon les recettes sont sans concession, c’est-à-dire sans arômes, ni auxiliaires technologiques, ce n’est pas vraiment cela qui motive notre adhésion !

Ce que j’ai trouvé au Synabio, c’est un système d’information efficace, une structure sur qui m’appuyer en cas de besoin. C’est surtout un moyen de faire entendre ma petite voix, c’est-à-dire celle des PME de la bio, en votant lors de l’AG ou en donnant mon avis lors des consultations adressées aux adhérents.

Bref, être membre du SYNABIO, c’est l’opportunité, pour une petite entreprise qui a choisi la bio par conviction, de donner le ton de la bio de demain. Alors que la bio se transforme avec l’arrivée de nouveaux acteurs, il est plus que jamais nécessaire pour nous d’être entendus. »

 

Le Synabio 40 d'actions pour le développement de la bio


 
 
Partager :