Partager :

Réduction, réemploi, recyclage : publication du décret 3R : quels objectifs ?

14/05/2021

Réduction, réemploi, recyclage : le décret 3R d'application de la loi AGEC a été publié. 

Il ne fixe aucune interdiction ou contraintes, mais définit des objectifs pour les 5 prochaines années afin de tendre vers la fin des emballages plastique à usage unique.

 

Voici un extrait du résumé publié par le Ministère de la Transition Écologique

 

 

"Faire évoluer l’emballage pour des produits alimentaires frais ne présente pas les mêmes contraintes que pour des produits alimentaires secs, des boissons, ou des produits non alimentaires. Les alternatives disponibles, leur adéquation avec les fonctionnalités attendues, leur niveau de maturité, et par conséquent leur potentiel de déploiement, sont très différents. Les produits ne sont pas égaux devant les potentiels 3R.

Cependant, deux grandes orientations ont émergé des travaux.

1. Un consensus se dégage autour de l’ambition d’atteindre 100 % d’emballages en plastique recyclables à l’horizon 2025. Cela implique, en particulier :

  • D’abandonner les emballages en plastique à usage unique qui ne disposent pas de filières de recyclage, et qui ne disposent pas de perspectives à court terme : emballages plastiques complexes6 , emballages ménagers en PSE, résines non recyclables (PVC, PETG, ABS, etc.)

 

  • De développer rapidement des filières de recyclage pour certains emballages qui n’en disposent pas aujourd’hui, mais pour lesquels des travaux sont en cours (pots de yaourt en PS, emballages souples en PP)

 

2. Un potentiel de réduction des quantités de plastique dans les emballages à usage unique de 20 % en moyenne, variable selon les catégories de produits : 

  • Pour les produits qui nécessitent des propriétés barrières élevées (en particulier viande, charcuterie, poisson, lait, produits laitiers frais en libre-service), le potentiel est limité.

 

  • Pour les produits alimentaires moins fragiles ou ne nécessitant pas de longues durées de conservation, et pour les produits non alimentaires, le potentiel est plus important.

 

  • Au global, au moins la moitié de la réduction peut être obtenue par des dispositifs de réemploi (vrac, consigne, recharges), le reste étant obtenu par des allègements de poids unitaire, la substitution par d’autres matériaux, ou encore la suppression de certains emballages ou éléments d’emballages non nécessaires, ou particulièrement susceptibles d’être abandonnés."

 

Pour lire le résumé en entier : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/MTE-R%C3%A9sum%C3%A9-3R-FR.pdf

 

Journal officiel : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043458675

Autres ressources intéressante sur le sujet

https://www.citeo.com/le-mag/decret-3r-quels-objectifs-de-reduction-reemploi-recyclage-dici-2025/

https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/la-france-veut-reduire-de-20-les-emballages-plastiques-dici-a-2025-1312298#:~:text=Baptis%C3%A9%20%C2%AB%20d%C3%A9cret%203R%20%C2%BB%2C%20pour,plastique%20mis%20sur%20le%20march%C3%A9.&text=Cela%20concerne%20aussi%20le%20plastique%20biosourc%C3%A9%20ou%20biod%C3%A9gradable.

Mots clés :
Partager :