Partager :

ATELIERS BIO DE PROVENCE

541 allée Bellecour
84200 CARPENTRAS

Activités :
  • Deuxième transformation
Statut : SARL

Un nouveau site pour Ateliers bio de Provence

19/09/2017

L’entreprise Ateliers bio de Provence, spécialisée dans les pâtes fraîches bio, a besoin d’espace pour faire face à une forte croissance de son activité. Elle va investir trois millions d’euros pour se doter d’une nouvelle implantation permettant, dans un premier temps, de doubler sa capacité de production.

Il est 18 heures. Dans les Ateliers bio de Provence, spécialisés dans la fabrication de pâtes fraîches bio (sous la marque Coquelicot Provence), la fabrication continue. « Nous fonctionnons en trois huit depuis six mois. Ceci pour répondre à une demande en hausse constante », explique Philippe Darcas, le gérant de cette société carpentrassienne en plein essor.

Philippe Darcas - Ateliers Bio de Provence - Photo Carine Istre le Dauphine

Ayant exploité toutes les ressources de son implantation actuelle, soit 1 500 m² en ZA Bellecour, fruit de trois agrandissements successifs, le dirigeant prépare le déménagement de l’entreprise sur un site plus grand, toujours sur la ZA Bellecour. Pour cela, il prévoit d’investir environ trois millions d’euros dans la construction d’une nouvelle unité sur un site de 5 000 m² permettant d’envisager une poursuite de la croissance en plusieurs phases. « Dans un premier temps, nous allons nous doter d’un bâtiment de 2 à 3 000 m², ce qui permettra de doubler la capacité de production. Les travaux devraient démarrer au cours du premier semestre 2018, et s’achever au bout d’un an », indique-t-il. « L’ensemble de nos installations seront déménagées sur ce nouveau siège. Par la suite, en fonction de l’évolution de la demande, nous aurons la possibilité de construire de nouveaux bâtiments. »

 

« Éviter d'être dépendants d'un gros client »

 

Passée de 30 tonnes de production annuelle en 2003 à 500 tonnes par an actuellement, l’entreprise a surfé sur la croissance du marché bio, tout en développant une stratégie de modernisation continue de l’outil de production, et de diversification des débouchés. « Nous avons investi environ 100 000 euros par an pendant dix ans, ce qui nous a permis de baisser les coûts de production tout en augmentant la qualité. Nous voulions également éviter d’être dépendants d’un gros client, et nous avons réussi. Aujourd’hui notre plus gros client représente 15 % de notre chiffre d’affaires », note Philippe Darcas.

Aux réseaux de distribution bio, marché d’origine (35 %), il a ajouté la GMS (grandes et moyennes surfaces (25 %) tout en développant le marché des conserveurs (mise en conserve) et de la restauration scolaire (40 %) un peu partout en France. Les effectifs, passés de trois à 25 personnes depuis la création de l’entreprise, ont fait l’objet d’un plan de formation « très musclé », axé sur la sécurité, l’adaptation aux nouvelles technologies, et la polyvalence. Ils devraient progresser parallèlement à l’activité.

Ateliers bio de Provence en bref 
ACTIVITÉ : fabrication et commercialisation de pâtes, raviolis et quenelles bio sous la marque Coquelicot Provence 
CRÉATION : 1985. Reprise en 2003 
IMPLANTATION : Carpentras 
CHIFFRE D’AFFAIRES : 3,4 M€ en 2016 
EFFECTIFS : 25 salariés 
RÉSULTAT NET : 150 000 € en 2016 
RÉPARTITION DU CAPITAL : 65 % Philippe Darcas et son épouse, 35 % Compagnie Biodiversité (La Rochelle)

Par Carina ISTRE | Source Le Dauphiné 

Partager :